Windows 10 : passage (pas) obligé

Microsoft innove et invente la croix rouge de fermeture qui valide l’action de demande de mise à jour !

Depuis quelques jours, Nous procédons à la désactivation de la mise à jour programmée de Windows sur de nombreuses machines.

 

Si d’abord nous avons imaginé qu’une mauvaise manipulation était à l’origine de la validation de la mise à jour, force a été d’admettre qu’il n’est pas possible qu’autant d’utilisateurs soient distraits à ce point, en même temps !

Microsoft, après vous avoir persécuté avec l’icône GWX dans la barre des tâches, brandit 2 nouvelles armes !
La première consiste à requalifier le statut de la mise à jours vers Windows 10 en la basculant dans la catégorie « Recommandée » la rendant du coup installable automatiquement pour peu que vous ayez choisi d’installer les mises à jour recommandées en plus des mises à jour critiques, la seconde plus insidieuse et carrément douteuse, en faisant dire l’inverse à la croix rouge de fermeture de la fenêtre d’invite de mise à jour en lui conférant l’action de validation et non plus d’annulation, une invite qui ne comporte évidemment aucun bouton « Annuler ».

 

Cela pose des problèmes graves dans le monde de l’entreprise, d’autant plus que si le PC peut supporter un Windows 10, rien n’est moins sûr pour les logiciels qui l’équipent, un aspect que Microsoft ne prend pas  en compte, tout comme il ne prend pas en compte la compatibilité des pilotes des périphériques de l’environnement de l’utilisateur (copieurs, scanners, lecteur de codes barres, etc..).

 

La méthode est pour le moins douteuse mais sachez qu’il est possible d’annuler la mise à jour programmée en cliquant sur l’icône GWX. Un lien miniature permet de stopper le compte à rebours.
Il faut évidemment intervenir avant que la mise à jour ne se lance.